Service Géographie urbaine
Cartographie
(Mars 2004)


1. Naissance du service

La Ville de Namur se lance dans l'aventure cartographique …
Elle inaugure son service Géographie urbaine de Namur (GUN) officiellement le 28/05/1990 en tant que projet pilote subsidié par la Région Wallonne.

C'est sous l'impulsion d'un fonctionnaire communal, M. Jacques Radelet, aujourd'hui décédé, géomètre expert immobilier, qui petit à petit, a su convaincre les autorités de l'intérêt d'un système de cartographie digitale, qu'est né en août 1989 le service Géographie Urbaine. Celui-ci fut inauguré officiellement le 28-05-1990 et reconnu comme projet pilote par la Région Wallonne.
C'est à partir de l'expérience d'utilisateurs de systèmes cartographiques que le cahier des charges fut rédigé.
Le centre de cartographie de Wuppertal avec près de 12 ans d'expérience se révéla être une aide précieuse. Bien qu' aux différents aspects techniques, il convenait d'ajouter certains impératifs propres à une gestion communale.
Six firmes ont répondu et soumissionné .
Après une première analyse, il a été convenu de leur soumettre un test de vérification. L'Administration communale a transmis à chaque société le plan complet d'un lotissement accompagné de différents fichiers relatifs au Cadastre, à la population, à la voirie, à l'égouttage et à l'environnement. A ce dossier, une note explicative ainsi qu'une réflexion sur la philosophie du projet étaient jointes.
Les soumissionnaires devaient encoder l'ensemble des données fournies et être capables de répondre à toute une série de questions qui découlaient de la philosophie même du projet. Sept fonctionnaires, munis chacun d'un questionnaire, se sont rendus alors dans chacune des firmes pour l'évaluation finale. Chaque réponse a été cotée et la globalisation des résultats a dicté le choix du produit. Les questions posées étaient évidement celles auxquelles l'Administration Communale est confrontée quotidiennement.
Exemples : qui est propriétaire de telle parcelle, qui est locataire de telle parcelle, quelles sont les références cadastrales de Mr. et Mme. X., quelles sont les parcelles non-bâties de la Ville de Namur, ...
C'est ainsi que toute cette procédure, assez draconienne, a débouché sur l'acquisition du logiciel Sicad couplé à une station graphique BS2000 de Siemens.

2. Elaboration du fond de plan

C'est l'étape la plus ingrate, la plus longue et la plus importante.

Au départ, grâce à une convention signée entre Administration centrale du Cadastre et la Ville de Namur, le service disposait des plans de mesurages réalisés par le Cadastre (pagras, mises à jour).
Malheureusement, ces données ne couvrent pas le territoire du Grand Namur (27 divisions).
On dispose donc pour une partie du territoire de plans au 1/1000 relativement fiables et pour le reste, de plans au 1/2000 et 1/2500 qui, eux, sont à prendre avec les réserves d'usage.
En 1990, il n'existe pas encore malheureusement ni de PICC ni de PLI et c'est dans ce contexte que subsidiée en tant que projet pilote par la Région wallonne, la Ville de Namur entreprend de faire réaliser, sur base d'un vol aérien, une restitution photogrammétrique. Ce travail à été réalisé par les sociétés Cicade et Walphot.
Mais bien évidemment, cette restitution si elle est précise (10-15 cm) n'en est pas pour autant complète.
Le service Géographie urbaine s'est attaché à l'enrichir et à la compléter au niveau du parcellaire et ce sur base des données du Cadastre.
Si il y a incompatibilité entre les deux, l'équipe des géomètres est appelée à aller faire un levé topographique de l'endroit litigieux.

Fonds issu d'une restitution aérienne

Couches d'informations
le bâti, les voiries, le chemin de fer, les cours d'eau, la végétation, la symbologie des éléments de voiries…
Ajout
des noms de rues, des courbes de niveaux, du parcellaire cadastral , des données urbanistiques et patrimoniales, …
Liens avec données Cadastre et RN
Mise à jour constante de toutes ces données.

3. Liens avec les données du Cadastre et du Registre national

Une parcelle étant fermée graphiquement, la Géographie urbaine s'est attaché à relier les données graphiques avec les données alphanumériques de l'Administration du Cadastre et ce via le numéro cadastral (propriétaire de la parcelle, adresse du bien, sa nature, son revenu cadastral, l'année de construction s' il s'agit d'un immeuble, ...).
De la même façon, on a établi un lien entre les habitations et les données du Registre national via le numéro de police de l'immeuble (informations légales). D'où l'importance de la vérification avant encodage. Si une divergence existe entre les numérotations du Cadastre et du Registre national, la Géographie Urbaine intervient, vérifie sur terrain, corrige si nécessaire. Si l'erreur émane du Cadastre, la liste des erreurs est transmise à l'Administration du Cadastre via les états 220 (documents officiels qui informent le Cadastre des permis de bâtir, de démolir, de modification du relief du sol ...). Si l'erreur de numérotation est déjà encodée au Registre national, une demande de renumérotation partielle ou totale de la rue lui est demandée.

4. Enrichissement

Enrichissement du plan de référence via les services internes
  • Limites communales et cadastrales
  • Grille parcellaire
  • Axes de voiries
  • Propriétés communales et du domaine public
  • Monuments et sites classés
  • Arbres remarquables
  • Périmètres des ensembles patrimoniaux
  • Périmètres des plans particuliers d'aménagement
  • Lotissements
  • Cimetières
  • Secteurs INS
  • Quartiers statistiques

Enrichissement du plan de référence via les services externes
Nous avons reçu ou acheté des données …
  • IGN les données raster et vecteur , les courbes de niveaux vectorisées
  • PPNC - Plans photogramétriques numériques communaux (DGPL)
  • Plans de secteur vectorisés (Cap Gemini)

5. Différents fonds de plan

Restitution aérienne
Parcellaire
IGN noir/blanc
IGN couleur
PPNC
Plan de Ville


6. Mise à disposition des données

Il est essentiel que toutes ces données qui émanent des différents services leur soient accessibles ainsi qu'à l'ensemble des autres.
Plusieurs possibilités de mise à disposition existent :

    Sortie de plans
    Fichiers informatiques
    Applications locales en arcview
    Intranet
    Internet


6.1. Sorties de plans

Le service participe, par support cartographique, à l'organisation de diverses " MANIFESTATIONS ", telles que :
Fêtes de Wallonie, Festival du Cinéma, Jogging de la Ville de Namur, Motocross, Plan Vélos, Animation citoyenneté, Expositions, Estiv'Arts, Manifestations touristiques ...

Divers PLANS ont été élaborés par le service …
Pour des services de la Ville :
    Plan de situation (Citadelle) …
    Propriétés du Domaine Public …
    Carte des quartiers statistiques
    Plan circulation (Bureau d'études)…
Pour des services extérieurs :
    Expo Services des Fouilles ,
    Plan de situation des parkings …


6.2. Fichiers sur support informatique

Nous sommes amenés à transmettre nos données sur support informatique aux formats dxf,jpg,bmp,eps...à des bureaux d'études et imprimeurs.

6.3. Applications locales
    gestion des arbres remarquables
    gestion des cimetières (en cours)
    gestion de l'éclairage public (en cours)


6.4. Intranet

Consultation du plan de référence, de la grille du parcellaire, des périmètres des PCA et leurs prescriptions urbanistiques, des périmètres de lotissements et tous les documents liés à ceux-ci (prescriptions, plans, avis fonctionnaire délégué …), du plan de secteur, des ensembles patrimoniaux, des quartiers statistiques, des monuments et sites classé, situation des arbres remarquables (avec photos).
Les données alphanumériques liées à ces divers éléments sont aussi accessibles.

6.5. Internet

La Ville de Namur va basculer une partie de ces données via son site Internet avec un accès privilégié pour les architectes. Adresse du site : http:\\carto.ville.namur.be


7. Mise à jour

Importance
La mise à jour des données est d'une importance capitale pour la crédibilité du plan.
D'une part, la vérification de chaque nouvelle donnée se doit d'être minutieuse , elle demande une collaboration suivie entre le service fournisseur de données et la cartographie correspondante.
D'autre part, plus le service développe d'applications , plus les mises à jour sont nombreuses et demandent de la rigueur et du temps. Une ligne de travail commune est donc impérative pour l'ensemble des intervenants.
Pour faciliter les différentes mises à jour, le service dispose désormais d'un système GPS connecté sur le réseau Walcors de la Région Wallonne.

Fréquences
Suivant l'origine des données et des services , la fréquence des différentes mises à jour est différente :
    Le Cadastre : annuellement via les croquis fournis par lui.
    Les N° d'habitations : hebdomadairement, en relation avec les services urbanisme et population.
    Les noms de rues dès leur officialisation au Registre national .
    Les arbres remarquables : annuellement pour ceux classés par la Ville de Namur , tous les deux ans pour ceux de la Région Wallonne .
    Les monuments et sites classés : dès la parution d'un document officiel les concernant.
    Les voiries régionales (MET) : annuellement
    Les voiries communales : mensuellement.

8. Perspectives

Les perspectives du service sont évidemment très nombreuses. Le plan de référence permet de cartographier toutes les données susceptibles d'être géo-référencées.
Dès lors bon nombre de services sont appelés à apporter leurs données.
Exemples : égouttage, éclairage public et bouches d'incendie (en cours), mobilier urbain, infrastructures sportives, …
Développer un registre des logements.
Développer diverses thématiques.
Une convention est à l'étude entre la Ville de Namur et la SWDE, en vue d'un échange de donnée.
Actuellement, des essais sont entrepris avec la Direction de la Topographie et de la Cartographie du Met en vue d'insérer le plan de référence dans le projet P.I.C.C.