Science toponymique


Nous présentons ici la définition de certains termes-clés de la science toponymique.

Toponymie
Science qui a pour objet l'étude et la gestion des noms de lieux. Ce terme désigne aussi l'ensemble des noms de lieux d'une région.

Toponyme

Terme traditionnellement employé pour désigner les noms de lieux ou noms géographiques. Un toponyme est un nom propre, composé d'un élément spécifique et, généralement, d'un élément générique. Les quatre catégories principales de toponymes sont les noms d'entités géographiques naturelles, les noms d'entités géographiques artificielles, les noms d'entités administratives et les odonymes ou noms de voies de communication.

Odonyme (ou Nom de voie de communication)
Nom de lieu qui désigne une voie de communication.
Exemples de types de voies de communication : Rue, chemin, autoroute, place, sentier, portage, allée, promenade, etc.

Spécifique (ou Élément spécifique)
Élément du toponyme qui identifie de façon particulière l'entité géographique.
Exemples : Rivière des Outaouais, où le spécifique est Outaouais; Barrage La Gabelle, où le spécifique est La Gabelle; Sept-Îles, la ville, dont le nom est formé d'un spécifique seul; Chemin de la Côte-des-Neiges, où le spécifique est Côte-des-Neiges.
L'élément spécifique sert à personnaliser l'entité. D'une façon générale, il suit le générique, comme dans Lac Mistassini, où le spécifique est Mistassini. Il arrive aussi que le spécifique précède le générique comme dans Premier Rang et dans La Grande Rivière. Il arrive également qu'il se trouve de part et d'autre de l'élément générique, comme dans Grande rivière de la Baleine.

Générique (ou Élément générique)
Élément du toponyme qui identifie de façon générale la nature de l'entité géographique dénommée.
Exemples : Pic de l'Aurore, Réservoir Baskatong, Réserve faunique La Vérendrye, Rue de la Fleur-de-Mai, où les génériques sont respectivement Pic, Réservoir, Réserve faunique et Rue.
Le générique est tantôt rigoureux sur le plan terminologique et tantôt plus proche de l'usage populaire. Dans Rivière Saguenay, par exemple, le générique Rivière s'applique à un cours d'eau qui est lui-même une rivière, tandis que ce terme dans Rivière d'Aulnage (division de recensement de Portneuf) désigne un ruisseau. Enfin, un terme générique peut s'employer sans élément spécifique pour identifier une entité géographique; il porte alors le nom d'appellatif et il exerce la double fonction de générique et de spécifique (La Décharge, type d'entité : ruisseau; Le Cap, type d'entité : escarpement; Le Boulevard, type d'entité : boulevard).

Odonyme (ou Nom de voie de communication)
Nom de lieu qui désigne une voie de communication.
Exemples de types de voies de communication : Rue, chemin, autoroute, place, sentier, portage, allée, promenade, etc.

Anthroponyme et patronyme
Nom de personne.
Un très grand nombre de spécifiques sont constitués de noms de personnes. Les anthroponymes peuvent comprendre le nom complet d'une personne ou une partie seulement (nom seul appelé aussi patronyme; prénom seul; initiales et nom), accompagnés de qualificatifs ou de titres; un surnom ou un pseudonyme peuvent également faire office de nom de personne.
Exemples : Mont Raoul-Blanchard (nom complet usuel); Lac Nantais (patronyme); Lac Paul (prénom seul); Chemin Saint-Louis (qualificatif et prénom); District électoral de Monseigneur-Blanche (titre et patronyme); Ruisseau J.-B.-Messier (initiales et patronyme); Avenue Ringuet (pseudonyme de l'écrivain Philippe Panneton); Lac à Ti-Toine (surnom).

Potamonyme
Nom de cours d'eau.
Exemples : Fleuve Saint-Laurent; Rivière Chaudière; Ruisseau la Foi; Embranchement Sénéchal; Cours d'eau Sabourin.